•  

    Bonjour tout le monde!

     

    Les apparences sont trompeuses mais celui qui a rédigé cet article, c'était moi Mojo-san! (si tu as la réf cool)

     

    Aujourd'hui je viens enfin vous présenter mon dernier "projet" que je ne ne pouvais pas poster il y a à 2/3 semaines car il s'agissait également du cadeau d'anniversaire de Iolka. Il s'agit de ce formidable pot à crayon modèle unique d'une valeur inestimable (Objectivement).

    Pour la partie technique, il à été fabriqué à partir des layouts officiels des films Ghibli (c'est pour ça que c'est beau. C'est pas moi qui l'ai dessiné).

    J'a cependant fait un traitement d'image sous Gimp afin que les fichiers puissent être lus par une découpeuse laser. Je vous montrerai les photos de la bête dans un futur article.

    Je suis personnellement très content du résultat, étant donné qu'il s'agissait de mon premier essai. Le seul hic, le bois étant brûlé par le laser sent légèrement le cochon grillé. Je l'ai donc fait s'aérer avant de l'offrir.

     

    Tout d'abord un petit aperçu des différentes faces après la découpe et après nettoyage.

    Pot à crayon Ghibli

     

    Et enfin le pot à crayon sous tous les angles, on remercie Iolka qui à pris la peine de prendre toutes les photos parce que je n'ai pas eu le temps de le faire avant de l'offrir (Qui a dit fainéant!?).

    Pot à crayon Ghibli

    Pot à crayon Ghibli

    Pot à crayon Ghibli

    Pot à crayon Ghibli

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Je m'intéresse depuis peu à tout ce qui est "démarche zéro déchets". Du coup, au cours de mes recherches sur internet, je suis tombée sur un article qui parlait du reprisage. Et comme ça me plaisait bien, je me suis renseignée... Et je vous renseigne à mon tour (de rien, ça me fait plaisir) !

    Le reprisage est donc une activité qui consiste à réparer ses vêtements troués, en comblant le trou avec une nouvelle trame de fils, que l'on tisse par dessus. Ça marche comme ça :

     

    Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

    Vu que j'aime bien faire des trucs avec mes mains (vous commencez à le savoir maintenant), ça m'a tout de suite plu ! En plus, je venais de trouer mon jean préféré aux deux genoux à force de le porter (4 ans de bons et loyaux services <3). 

     

    Du coup, je me suis lancée.

    J'avais déjà mis un patch de tissu thermocollant sur un des genoux, mais le jean s'est déchiré en dessous... J'ai donc commencé par coudre un rectangle autour du trou. Attention, il faut caler un objet à l'intérieur du vêtement, pour tendre le tissu et éviter que la couture soit toute plissée quand vous porterez votre vêtement fétiche! 

    Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

    Ensuite, j'ai fait une première série de grandes coutures dans un sens, avec une couleur de fil, puis avec une autre couleur de fil j'ai "tissé" pour boucher le trou, en faisant des aller-retours perpendiculaires aux premières coutures. Un coup en dessous, un coup au dessus...

    Sauve ton jean préféré avec Iolka  Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

    Sauve ton jean préféré avec Iolka

     J'ai utilisé deux couleurs différentes pour que ce soit le plus discret possible, que ça soit proche des couleurs du jean. Et après j'ai fait pareil pour l'autre côté, qui est beaucoup plus "messy" parce que le trou avait une forme... étrange ^^ 

    Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

     En fait, le but du reprisage est de mêler une nouvelle trame, plus solide, à la trame de base du tissu qui s'est déchirée. Ça rend l'ensemble plus solide, mais attention : le tissu autour est toujours fragile ! C'est pour ça que je vous conseille de mettre du tissu thermocollant sur l'envers du tissu, pour bien consolider et éviter que le jean ne se re-troue.

     

    Et voilà à quoi mon jean ressemblait à la fin ! (Après le premier reprisage, après j'ai dû le refaire sur le genou gauche ^^) 

    Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

    J'ai décidé de repriser mon jean de manière discrète, mais vous pouvez aussi choisir d'utliser des couleurs pétard et de faire ressortir votre travail ! 

    Sauve ton jean préféré avec Iolka   Sauve ton jean préféré avec Iolka   Sauve ton jean préféré avec Iolka

     

    Et voilà ! J'espère que cet article vous donnera aussi envie de sortir vos aiguilles. ;) Vous pouvez retrouver tous les liens d'origine des images que j'ai utilisées sur mon compte Pinterest (tableau : Pratique). Kiss, et à bientôt pour de nouvelles aventures ! 

     

     

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    On va faire un swap avec Melsaan, pour mes 18 ans et ses 19 ans (ouiiii, j'ai maintenant 19 ans et elle ne me l'a toujours pas offert, mais passons x)). Et dedans, j'ai mis pleeein de DIYs conçus spécialement pour elle ! (il me tarde qu'elle ait fini le sien pour qu'on puisse se les échanger <3)

    Du coup je suis ici pour vous parler d'un DIY, le bracelet "Mischief Managed". C'est une citation d'Harry Potter (en français "méfait accompli"), prononcée quand on veut faire passer la carte des Maraudeurs pour un vieux bout de parchemin tout pourri (nyéhéhé).

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

    Et en fait, je cherchais depuis longtemps un fil doré assez solide pour être tordu et maintenu en place en forme de lettres ET assez fin pour être porté en bracelet. Et je l'ai enfin trouvé dans ma boutique Toulousaine de Fifi Jolipois !

    Bracelet Mischief Managed

     

    Testé (et fortement approuvé !) par mes soins ;)

     

    Voici comment j'ai réalisé ce charmant bijou... 

    Matériel : 

    - Pince ronde, pince coupante, deuxième pince ronde ou plate (au minimum)
    - Fil doré déformable (photo)
    - Feuille et stylos
    - Chaîne dorée fine
    - Fermoir et anneaux

     

    • D'abord, j'ai essayé de visualiser sur une feuille comment j'allais écrire le mot. Pour cela, j'ai convoqué ma plus jolie écriture "en attachés" (coucou les cours de CP <3), et j'ai essayé d'écrire les mots sans lever le stylo : 

                              Tutoriel : Bracelet Mischief Managed    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

    • Ensuite, j'ai pris le fil, mes super pinces, et je me suis mise au travail ! Et à partir de là, je n'ai plus grand chose à expliquer, je vous donnerai donc quelques conseils : 

     - Ce fil est assez résistant, mais ne le triturez pas trop non plus, sinon vous allez finir par le casser et si ça arrive en plein milieu du mot vous allez être très triste ^^

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

    (ah, bon ben l'image a un peu buggé les enfants ^^)

     

    - Allez y doucement et faire des pauses, c'est long à modeler pour avoir la forme de vos rêves ! 

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

     

     

     

    - Si la forme d'une lettre ne vous plait vraiment pas malgré les essais, essayez d'imaginer un autre moyen de la modeler (ex : ici le "a" fait deux tours sur lui même, superposés, mais on aurait pu l'écrire autrement et faire passer le fil d'une autre manière.)

     

    • Enfin, après une petite heure d'acharnement, j'ai réussi à écrire mes deux mots ! Je les ai ensuite montés sur une petite chaîne dorée fine, avec ou sans anneaux selon la forme des lettres de début et de fin. 

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

     

    • Il ne reste plus qu'à monter un fermoir à l'autre bout de la chaîne, et vous avec FINI ! :D

     

     

     

     

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

    Tutoriel : Bracelet Mischief Managed

     

     

    Ce petit montage conviendrait aussi très bien à un collier, voire même à des boucles d'oreilles... Qu'en pensez vous ? Si vous faites des créations grâce à ce tutoriel, publiez les en commentaires, je serai ravie ! ;p

     

    A plus tard pour de nouvelles aventures DIYesques ! 

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Depuis que j'ai lu le super livre Famille (presque) zéro déchets, j'essaie de réduire le mes déchets au maximum. Et pour cela, je me suis dit que ce serait pas mal d'éviter de prendre des couverts en plastique jetables à chaque fois que j'achète une salade au food truck de ma fac ! (Merci captain obvious.) 

    Par chance, quelques semaines avant, j'étais tombée sur une super photo de pochette à couverts sur l'Instagram de @lesyeuxenamande, qui, ô miracle, débouchait sur un super tutoriel ! 

    Petite pochette à couverts

     

    Je l'ai donc suivi pas à pas, et j'ai réussi à réaliser ma propre version de pochette. Je la trouve trop jolie (et super pratique) ! 

     

    Petite pochette à couverts

    Petite pochette à couverts

    Petite pochette à couverts

    Petite pochette à couverts

     

    Je voulais donc partager avec vous ce super tuto, dont voici le lien : Tuto Pochette à Couverts - Les yeux en amande

    Des bisous ! 

    Yahoo! Pin It

    5 commentaires
  • La dernière fois que je vous ai parlé de ce projet, j'avais massacré une aiguille (et mes doigts) sur mon premier jet de lunettes steampunk. Depuis, je suis allée me renseigner un peu (notamment ici), et j'ai un peu mieux compris comment j'étais censée me débrouiller.

     

    Du coup, me voilà partie pour de nouvelles aventures ! J'avais répéré ce projet sur Pinterest, je me suis donc lancée :

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

     

     

    La première chose à faire, c'était de dessiner des patrons. Sur du papier brouillon (mes cours de maths, parfait!), pour ne pas gaspiller du papier. Au gros feutre noir, j'ai dessiné les pièces qu'il me fallait, en tâtonnant un peu, je l'avoue ^^

     Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir  Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    Ensuite, après quelques tests (taille, emboîtement des pièces...), j'ai découpé ce qu'il me fallait. Pour la bande de tissu (j'ai choisi du noir), j'ai laissé des marges de couture d'environ 0,5cm, mais pour le cuir, j'ai reporté direct la taille des patrons. 

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir  Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    Puis, est venu le moment que vous attendiez tous : la couture ! Je vais donc vous faire un petit tutoriel, maintenant que j'ai été éclairée par la grâce d'Internet et que je sais (à peu près) coudre du cuir. 

    Donc premièrement, il vous faut : une alène (une pointe métallique pour pré-trouer le tissu, parce que non, on n'y va pas direct avec l'aiguille à la one again, désolé), deux grosses aiguilles pour coudre le cuir, du fil assez résistant (en mercerie, ils en vendent du "spécial cuir"), et des supports à abîmer pendant que vous trouez vos pièces. 

    Une alène  Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

    (l'alène et le fil (oui la photo est à l'envers, aujourd'hui mon ordi a décidé d'ajouter un peu de peps dans la mise en page))

     

    Maintenant, un petit point enfilage du fil : si je vous ai demandé deux aiguilles, c'est parce qu'on va en enfiler une à chaque bout. et on ne va pas faire de noeud au début. (Iolka serait-elle devenur folle ? Nenni mes amis, c'est comme ça qu'on fait quand on coud du cuir !)

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    Et après, il faut pré-trouer le cuir ! Parce que bourriner avec l'aiguille, ça ne sert à rien (à part à la casser :p). Du coup, avec l'alène, on se trouve un support à massacrer (qui est sous le cuir) pendant qu'on fait des trous, et on y va !

     

     Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir   Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    Maintenant qu'on a tout bien troué, on peut se mettre à coudre. J'ai fixé la bande de tissu noir qui sert de face latérale au cuir (face avant), avec des aiguilles. Puis je me suis lancée ! 

     

    Donc en fait, le but, c'est de passer deux fois dans chaque trou, avec les deux aiguilles, dans le sens opposé pour que le fil se croise. On pique avec la première aiguille dans le premier trou, on arrive à peu près à la moitié du fil, puis on pique avec la deuxième aiguille dans le deuxième trou, puis avec la première aiguille dans le deuxième trou, mais dans le sens inverse... Ok, c'est pas très clair. Quelques images pour vous aider : 

     Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    La première aiguille dans le premier trou...

     

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    La deuxième aiguille qui sort du deuxième trou, sur l'envers...

     

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

     

    Et là, la première aiguille qui sort sur l'endroit ! 

     

    Sinon, voici une petite vidéo (en anglais, on s'en fout, les images suffisent) sur cette technique ! La partie "double aiguille" commence à 2:50.

     

    Voilà ! pour l'instant, j'en suis là pour la réalisation : 

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

     

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    La deuxième pièce appartient à la grande sacoche. Pour l'instant, j'en ai juste découpé les patrons !

    Projet Steampunk : mes débuts dans le travail du cuir

     

    Oh, chouette, une autre photo à l'envers. Merci, eklablog ! ^^

     

     

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires